La diversification alimentaire

diversification

L’alimentation du bébé

 

Entre 4 et 6 mois, de nouveaux aliments, textures et couleurs différentes, vont être introduits petit à petit dans l’alimentation de bébé, c’est ce qu’on appelle la diversification alimentaire.

 

Cette période s’étend de 4/6 mois à 3 ans. Ces premiers pas vers une bonne éducation alimentaire sont essentiels, car ils conduiront bébé vers une alimentation équilibrée et une bonne santé à l’âge adulte.

 

Au moment de la diversification alimentaire, le choix des nouveaux aliments proposés à bébé se fait en fonction de son âge, de ses besoins nutritionnels, de la maturité de son estomac et de son tube digestif, de son goût et de son appétit.

 

Il y a également quelques règles à suivre :

 

  • Suivez le rythme de bébé. La quantité doit être ajoutée au fur à mesure.

  • Respectez ses goûts et ses préférences : c’est la meilleure façon d’éviter un rejet systématique. S’il refuse un aliment, n’insistez pas, mais ne vous découragez pas ! Proposez lui de nouveau quelques jours plus tard, sous une forme différente.

Armez-vous de patience : passer du liquide au solide n’est pas un exercice facile pour bébé. Vous êtes en train de bouleverser ses petites habitudes acquises. Il faut donc être patient.

 

 

 

Les troubles digestifs

 

1. Les régurgitations :

 

Que sont les régurgitation ?

 

Les régurgitations sont des remontées de lait, survenant juste après la tétée ou le biberon, au moment du rot ou quand bébé est trop bougé après avoir bu ; il recrache spontanément quelques gorgées de lait. Ces régurgitations surviennent sans effort particulier, ni nausées ni vomissements. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir s’il régurgite plusieurs fois par jour, tant que cela ne se produit pas longtemps après le repas ni pendant le sommeil, et tant qu’il mange bien et grossit bien. Les bébés peuvent régurgiter fréquemment jusqu’à l’âge de 12 mois. Si toutefois vous avez des doutes, demandez conseil à votre médecin. Les régurgitations de bébé sont très bien supportées ; en revanche, elles sont gênantes pour les parents ou la personne lui donnant son biberon et mal supportées par l’entourage : changement de vêtements fréquent, odeur de lait caillé, etc…

Quelles sont les causes ?

 

  1. L’immaturité du système digestif de bébé : le petit anneau musculaire (sphincter) qui ferme le passage entre l’estomac et l’œsophage n’est pas toujours pleinement opérationnel chez le nourrisson, il peut se relâcher de façon inappropriée et par conséquent il permet au lait de remonter de temps en temps.

  2. L’alimentation de bébé qui est essentiellement liquide et le fait que bébé soit la plupart du temps en position allongée peuvent également favoriser les remontées de lait.

Que faire ?

 

  • Utilisez une formule de lait infantile épaissie .

  • Marquez des temps de pause pendant la tétée

  • Favorisez les rots de bébé pendant les pauses en l’installant en position verticale.

  • Ne couchez pas votre bébé immédiatement après le repas.

  • Si vous allaitez votre bébé, votre médecin pourra vous prescrire en complément un médicament diminuant les régurgitations.

 

2. Les coliques

 

Que sont les coliques du nourrisson ?

 

Les coliques du nourrisson se traduisent par des pleurs inconsolables voire des cris, qui surviennent très fréquemment le soir entre 17 et 22 heures et après ses repas. En même temps, bébé s’agite, se tortille, il paraît souffrir du ventre (ventre tendu, ballonné), replie parfois ses jambes sur son abdomen et émet des gaz. Par ailleurs, sa croissance et son état de santé restent sans problème. Les coliques du nourrisson surviennent en général entre la deuxième et la sixième semaine de vie et disparaissent spontanément vers l’âge de 4 mois.

Elles ne sont pas dangereuses pour votre bébé, mais elles sont très éprouvantes.

 

Quelles sont les causes ?

 

La cause exacte des coliques du nourrisson est aujourd’hui encore discutée, mais plusieurs causes probables ont été identifiées :

  • l’immaturité du système gastro-intestinal causant indirectement des gaz et ballonnements,

  • il est également affirmé par certains professionnels de santé que les coliques du nourrisson seraient l’expression d’angoisses ou de tensions régnant au sein de la famille.

Que faire ?

 

  • Si bébé est nourri au biberon, vous pouvez changer de lait et opter pour une formule infantile spécifiquement conçue pour participer activement au traitement des coliques.

  • La prise du biberon doit se faire lentement, dans une atmosphère sereine et détendue.

  • Surtout, ne pas suralimenter bébé.

  • Pour soulager les douleurs, massez le ventre de bébé en faisant des cercles. Lui frotter le dos en l’allongeant le ventre sur vos genoux pourra également l’apaiser.

  • La sucette pourra également aider.

  • Surtout soyez patient(e) et ne vous sentez pas coupable.

 

3. Les diarrhées

 

Qu’est-ce que la diarrhée aiguë du nourrisson ?

 

La diarrhée aiguëe du nourrisson est un phénomène fréquent chez le nourrisson ; elle se définit par l’apparition de selles plus fréquentes, plus liquides et plus abondantes. Il ne faut pas les confondre avec les selles fréquentes et couleur miel du bébé nourri au sein. La diarrhée peut être accompagnée ou précédée de vomissement ou de fièvre, et elle dure généralement de 2 à 8 jours. La diarrhée du nourrisson n’est pas une maladie grave en soit, mais ses conséquences peuvent l’être : bébé est en train de perdre de l’eau et risque de se déshydrater très vite. Plus bébé sera petit, plus il risquera de se déshydrater.

 

Quelles sont les causes ?

 

Elle peut être causée par une intolérance alimentaire, une infection bactérienne ou une infection virale. Ceci dit, dans la majorité des cas ( 90%), les diarrhées sont d’origine virale, dues à un Rotavirus.

Que faire ?

 

  1. Consulter au plus vite votre médecin.

  2. Arrêter immédiatement le lait pendant 4 heures excepté l’allaitement maternel.

Administrer un soluté de réhydratation orale, fréquemment et en petites quantités.

 

4. La constipation

 

Qu’est ce que la constipation du nourrisson ?

 

La constipation de bébé est un phénomène fréquent et banal, qui entraîne une diminution du nombre des selles, qui sont dures et émises difficilement. Elle peut être source de douleurs abdominales qui provoquent des pleurs chez bébé lors de l’exonération, c’est pourquoi il faut traiter la constipation de bébé au plus tôt.

 

Quelles en sont les causes ?

 

La constipation chez le nourrisson est la plupart du temps fonctionnelle, essentiellement de cause diététique.

  • Si bébé est nourri au sein, il se peut que vous ayez une alimentation pauvre en fibres, il en manquera donc dans votre lait.

  • Si bébé est nourri au biberon, il se peut que vous ne respectiez pas bien les proportions de poudre et d’eau lors de la reconstitution.

  • Si bébé est en phase de sevrage : il est habituel de constater une constipation transitoire

Que faire ?

 

  • Si vous allaitez bébé, suivez un régime plus riche en fibres, consommez plus de jus de fruits, d’eau, et privilégiez les légumes verts.

  • Si bébé est nourri au biberon, il existe des laits infantiles qui contribuent à l’amélioration du transit intestinal de bébé. Demandez conseil à votre médecin.

  • Si bébé est en phase de diversification alimentaire, privilégiez les aliments riches en fibres, fruits et jus de fruits. Donnez-lui aussi plus d’eau.

 


Partager:

 

De la même catégorie